Pablo Höcht, Domaine de Crève Coeur
Pablo Höcht, Domaine de Crève Coeur

Un métier Passion

Comment le Crève Coeur est-il né ?

Simplement par passions : celles du vin bien sûr, mais aussi celle de la nature et de l’agriculture.
Le vin est culturel, tellement chargé de symboles, c’est un lubrifiant social. Participer à cette aventure vinicole universelle est fantastique, on se sent partie prenante de l’humanité et de son histoire.

Quand as tu décidé de suivre cette passion ?

Au départ, avec des études qui se sont bien déroulées, je suis parti dans un chemin tout tracé avec un diplôme d’ingénieur chimiste en poche.
Et là s’est posé la question du futur, de l’avenir, de ce que je voulais faire dans la vie. Quel rêve poursuivre ?
J’ai choisi celui du raisin et du vin. Travailler, vivre dehors en contact avec la nature, voilà ce que je voulais !

 Comment qualifies-tu cette aventure ?

Fantastique !  Mais il y aussi des moments plus difficiles où seule la passion permet de tenir le cap. Que ce soit la taille en hiver en plein mistral, les années difficiles, ou les négociations commerciales tendues ! Etre vigneron, c’est être agriculteur, œnologue et commercial à la fois.
Mais que c’est beau d’être vigneron !
Que c’est beau de vivre de sa passion !
Quelle liberté !

Une citation ?

« L’art, c’est la nature vue à travers un tempérament » de Maurice Denis ou encore « L’art, c’est l’homme ajouté à la nature »  de Van Gogh.